Commémoration de l’insurrection des enfants de Hached à Siliana

Rassemblement, soutenu par la LDH

Dans les annales de révolution tunisienne, nous retiendrons longtemps deux moments forts survenus à Siliana :

-  Le premier est celui de ces visages de manifestants criblés de chevrotine à Siliana. Depuis ces terribles images, tous les Tunisiens ont retenu le « rach » comme faisant partie du lexique de la répression, à côté des mots : « lacrymogène », « qannassa » (sniper) etc. ;

-  Le deuxième est celui de cette incroyable marche des centaines de femmes et d’homme de Siliana quittant la ville comme pour dire aux autorités locales et nationales sourdes à tous les appels : « restez-y seuls, gouvernez le néant… ».



Deux moments forts de la mémoire démocratique encore vive de notre Révolution.

Le CRLDHT tenait à commémorer ce premier anniversaire du soulèvement de Siliana en le couplant avec une autre commémoration chère à tous les démocrates : celle de l’assassinat de Ferhat Hached. Nous sommes conscients qu’il faut garder les proportions : d’un côté, l’assassinat colonialiste d’un grand leader de la lutte de libération nationale, de l’autre, une répression imbécile blessant des dizaines de manifestant d’une ville insurgée.

Pourtant, comment réprimer la force évocatrice des images qui se télescopent : celle de Farhat Hached gisante de profil, un trou rouge sur la tempe et celui des enfants de Siliana aux visages perforés, souvent tout près des yeux.

En associant les deux événements dans une même évocation, nous tenons surtout à souligner la continuité du combat démocratique.
Ce sont les héritiers de Hached, les syndicalistes de l’UGTT de Siliana qui ont encadré le soulèvement. Comme l’ont fait leurs camarades dans de multiples séquences de l’insurrection qui a balayé Ben Ali.

Le combat de la population de Siliana pour le développement de la région et pour l’emploi prolonge le combat du syndicalisme national pour l’émancipation sociale et politique.

Que dire du déni, des manœuvres de dilution ou d’occultation de la vérité, sur l’assassinat de Hached hier et sur la répression à Siliana aujourd’hui. Il aura fallu 60 ans pour que le fin mot de l’histoire soit connu sur l’affaire Hached. Nous n’attendrons pas aussi longtemps pour que la vérité soit dite et que la justice soit faite sur l’affaire Siliana.

Meeting à la Bourse du Travail – Paris – Métro République
le jeudi 5 décembre 2013 à 18h30

- Néjib Sebti, secrétaire général de l’union régionale de l’UGTT de Siliana

- Messaoud Romdhani, vice-président de la LTDH et auteur du rapport d’enquête du FTDES sur les événements de Siliana

- Hichem Abdessamad, historien

- Houcine Bardi, avocat, association vérité et justice Farhat Hached (AVJFH)

- Kamel Jendoubi, président du comité pour le respect des libertés et les droits de l’Homme en Tunisie (CRLDHT)

Comité pour le respect des libertés et des droits de l’ Homme en Tunisie (CRLDHT)
Avec l’appui de : l’UGTT, du Forum tunisien des droits économiques et sociaux (FTDES) et de l’association vérité et justice Farhat Hached (AVJFH)

La participation des syndicats : CGT – CFDT – FSU – Solidaires – FO – UNSA

Le soutien de : (premiers signataires)

Associations :

Agir pour le changement et la démocratie en Algérie (ACDA)

Assemblée des citoyens originaire de Turquie (ACORT)

Association démocratique des tunisiens en France (ADTF)

Association des marocains en France (AMF)

Association de défense des droits de l’Homme au Maroc (ASDHOM)

Association des travailleurs maghrébins en France ATMF)

Association des tunisiens en France (ATF)

Cédétim / IPAM

Fédération des tunisiens citoyens des deux rives (FTCR)

Ligue des droits de l’Homme (LDH)

Manifeste des libertés

Sortir du colonialisme

Réseau euro-maghrébin citoyenneté et culture (REMCC)

UniEs-Vers-Elles groupe d’études et d’actions féministe

Union des travailleurs immigrés tunisiens (UTIT)

Partis :

Parti des patriotes démocrates unifié (PPDU)

Parti Al Joumhouri – France Nord

Front populaire de Tunisie – Île-de-France

Parti El Massar – France

Parti communiste Français (PCF)

Europe écologie – Les verts (EELV)

Fédération pour une alternative sociale et écologique (FASE)

Parti de gauche (PG)

Article source: http://www.ldh-france.org/Commemoration-de-l-insurrection.html

Communiqués de la LDH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *