Enseigner le genre : contre une censure archaïque

Une pétition de l’Institut Emilie du Châtelet signée par la LDH

Dans une lettre ouverte en date du 31 mai, Christine Boutin vient de s’adresser à Luc Chatel pour que celui-ci fasse retirer des manuels de SVT des classes de première L et ES ce qu’elle considère être « un enseignement directement et explicitement inspiré de la théorie du genre ». En fait, ces manuels, conformes aux programmes sortis sans remous en septembre 2010, rappellent essentiellement que « les facteurs affectifs et cognitifs, et surtout le contexte culturel ont une influence majeure sur le comportement sexuel humain » et « que si l’identité sexuelle et les rôles sexuels dans la société avec leurs stéréotypes appartiennent à la sphère publique, l’orientation sexuelle, elle, fait partie de la sphère privée »

De toute évidence, en agissant ainsi, la présidente du parti chrétien-démocrate relaie le lobby des Associations familiales catholiques et une fois de plus, elle se fait la porte – parole du Vatican qui ne cesse de marteler son hostilité aux études de genre. Elle se fait également l’écho de tous ceux qui, comme elle, continuent de lutter contre l’avortement et veulent instrumentaliser l’école pour médiatiser leur croisade contre l’homosexualité.

L’institut Emilie du Châtelet dont les recherches contribuent au développement et à la diffusion des recherches sur les femmes, le sexe et le genre a lancé une pétition pour protester contre cette tentative de censure. La LDH en tant que telle l’a signée et nous invitons à le faire à titre individuel.

Pour en savoir plus lire la tribune parue dans le Monde.fr

Cliquer ici pour soutenir et signer la pétition de l’Institut Emilie du Châtelet

Article source: http://www.ldh-france.org/Enseigner-le-genre-contre-une

Communiqués de la LDH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *