La marche pour l’égalité des droits, 30 ans après

En octobre 1983, un groupe de marcheurs, enfants d’immigrés dans leur grande majorité, partaient de Marseille pour une Marche pour l’égalité des droits et contre le racisme. Deux mois plus tard, cette Marche rassemblait 100 000 personnes à Paris, place de la Bastille. Grâce à cette initiative et pour la première fois dans l’histoire de « l’intégration à la française », toute une population d’origine immigrée prenait la parole et acquérait ainsi une visibilité saluée par l’ensemble des organisations syndicales et politiques de gauche.



Pour ces marcheurs, dont l’action s’inscrivait dans la continuité de celles menées par différents collectifs et associations issus des quartiers populaires, il s’agissait de dénoncer la situation faite dans notre pays aux immigrés et à leurs descendants.

Depuis trente ans, de nombreuses luttes ont été menées. Quelques avancées ont certes été obtenues mais la situation faite aujourd’hui encore à ces mêmes populations reste largement marquée par les inégalités, les discriminations et la stigmatisation.

Au cours du dernier septennat, la xénophobie a été exaltée par le funeste débat sur « l’identité nationale » et les discours assimilant population d’origine étrangère et délinquance – voire terrorisme islamiste – se sont multipliés, les thèses du Front national se trouvant ainsi relayées et banalisées. Inégalités dans les parcours scolaires, difficultés dans l’accès à l’emploi, au logement, aux soins, contrôles d’identité à répétition, sont autant de maux qui continuent de frapper des populations de plus en plus assignées à résidence dans des quartiers de relégation. Le droit de vote aux élections locales – pourtant promis par le président lors de sa dernière campagne – n’est toujours pas mis en place et des milliers d’étrangers extracommunautaires, présents sur notre territoire depuis de nombreuses années, continuent d’être exclus de toute forme de citoyenneté.

Il est temps que notre pays affirme sa volonté de donner à tous l’égalité des droits et d’en finir avec toutes les tentations racistes et xénophobes. Ce sont des combats que la LDH a toujours menés parce qu’ils sont au cœur des valeurs qu’elle défend depuis sa création.

Elle s’est associée aux différentes initiatives, locales, régionales qui ont marqué le trentième anniversaire de la première Marche pour l’égalité des droits et contre le racisme et appelle à participer à la manifestation nationale qui aura lieu à Paris, le 7 décembre.

Pour en savoir plus :

www.ldh-france.org/Trente-ans-apres-un-nouvel-appel.html

Article source: http://www.ldh-france.org/La-marche-pour-l-egalite-des.html

Communiqués de la LDH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *