Non à la taxe sur la santé qui dégrade l’accès aux soins des Français !

Signez la pétition de la Mutualité Française soutenue par la LDH

La Fédération nationale de la Mutualité française met en circulation une pétition pour obtenir du gouvernement la suppression dans la loi de Finances pour 2012 d’une disposition inique qui taxe les contrats d’assurance complémentaire santé des mutuelles.

Récupérer de l’argent sur la santé est une imbécilité alors qu’il conviendrait au contraire de développer la meilleure couverture possible. Ce que font les mutuelles est de mélanger l’individuel et le collectif. Taxer les mutuelles, c’est une fois de plus renvoyer vers la défense du sort individuel de chacun contre la solidarité. Mais c’est aussi un holdup. Car les mutuelles n’ont pas d’actionnaires à qui distribuer des dividendes et ce sont donc les mutualistes eux-mêmes qui vont directement payer cette sale note. Enfin, on qualifie cette mesure de récupération d’une « niche fiscale » alors qu’elle concerne des millions de personnes, tandis que des véritables détournements de ressources se produisent du côté de marchés financiers qui autorisent spéculation et évasion fiscale.

En fait il ne s’agit que de l’une de ces recettes de poche qui permettent d’éviter de poser la seule question qui vaille en matière de finances publiques : l’intérêt général et l’adaptation de la fiscalité dans un sens progressif au lieu de favoriser toujours plus ce qui ont le plus de moyens. La protection sociale, c’est contribuer selon ses moyens et bénéficier selon ses besoins. La politique du gouvernement actuel, c’est une négation de ce système solidaire ! C’est limiter les besoins des pauvres à leurs moyens, et adapter les moyens des riches à leurs besoins.

P. Tartakowsky, président de la LDH, et Dominique Guibert, secrétaire général de la LDH ont signé la pétition au nom de la LDH.

La LDH appelle à signer la pétition de la Mutualité française et à en assurer le succès.

Signez la pétition en ligne.

Article source: http://www.ldh-france.org/Non-a-la-taxe-sur-la-sante-qui

Communiqués de la LDH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *