Manifeste : Abrogation des législations d’exception en Europe, abrogation du mandat d’arrêt européen tel qu’il existe, pour la liberté d’Aurore Martin.

Communiqué commun

En décembre dernier, la cour d’appel de Pau, puis la cour de cassation, ont validé le mandat d’arrêt européen délivré par les autorités espagnoles à l’encontre d’Aurore Martin, militante de l’organisation indépendantiste basque Batasuna. Depuis cette décision, Aurore Martin vit cachée afin d’éviter sa remise aux autorités espagnoles et les années de prison qui pourraient en découler.


La validation de ce mandat d’arrêt européen a suscité de nombreuses réactions de réprobation tant en Pays basque qu’au niveau hexagonal. Le conseil régional d’Aquitaine a voté une motion de dénonciation de ce renvoi, la majorité des conseillers généraux des Pyrénées-Atlantiques sont allés dans le même sens. En Pays basque, le soutien à Aurore est porté par toutes les tendances de l’échiquier politique démocratique, les représentants et élus de toutes ces formations politiques se sont positionnés et mobilisés (UMP, Modem, PS, PC, PG, Les Verts, NPA, Batasuna, Abertzaleen Batasuna).

Depuis quelques mois, plusieurs organisations politiques, syndicales et associatives réfléchissent ensemble sur la prise d’une initiative unitaire de façon à renforcer la mobilisation contre la remise aux autorités espagnoles d’Aurore Martin, pour demander l’abrogation des législations d’exception en Europe, pour demander l’abrogation du mandat d’arrêt européen tel qu’il existe, et pour réfléchir à la mise en place du processus démocratique en Pays basque.

Notre première activité a été la rédaction d’un manifeste, que nous vous présentons aujourd’hui par le biais de ce communiqué de presse. De plus, nous, les premiers signataires de ce manifeste, nous nous joignons à l’appel à la mobilisation lancé en Pays basque pour la journée du 18 juin 2011. Cette journée, organisée sous le thème « Liberté pour Aurore Martin, respect des droits civils et politiques », aura lieu à Biarritz, à la halle d’Iraty. En journée, deux tables rondes aborderont les questions des lois d’exception et du mandat d’arrêt européen et de leurs conséquences sur les libertés démocratiques, ainsi que la question de la résolution du conflit (les intitulés et intervenants de ces réunions vous seront communiqués plus tard). La soirée débutera par un meeting et se terminera par une fête populaire. Nous appelons à participer activement et massivement à cette journée.

Téléchargez le manifeste et les premiers signataires.

Le 19 mai 2011

Article source: http://www.ldh-france.org/Manifeste-Abrogation-des

Communiqués de la LDH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *