Après Bordeaux, menaces LGBTIphobes sur la Marche des fiertés de Toulon

Communiqué LDH

Ce samedi 24 septembre, alors qu’avait lieu la Marche des fiertés de Toulon, de nombreux messages LGBTIphobes ont été tagués le long de son parcours, ainsi que dans la commune voisine de La Seyne. Ces messages s’opposant à la tenue de cette marche ont été accompagnés de propos LGBTIphobes et en particulier à des propos transphobes. Ils expriment un rejet du droit des personnes LGBTI+ d’exister, d’être reconnues et d’être visibles. La LDH (Ligue des droits de l’Homme) dépose plainte et suivra attentivement les suites qui lui seront données.

A Bordeaux, lors de la marche des fiertés du 12 juin, neuf individus d’extrême droite avaient déployé une banderole LGBTIphobe déclarant « Stop folie LGBT ». La LDH a déposé plusieurs plaintes avec les autres associations de défense des droits des personnes LGBTI+ parties civiles.

Elle veillera, sur tout son territoire, à ce que de tels faits ne demeurent pas impunis. Nous appelons les autorités à se saisir avec sérieux de ces questions et à ne pas minimiser ces actes.

Les marches des fiertés permettent depuis plus de 40 ans de revendiquer et défendre les droits des personnes LGBTI+ à l’égalité, à la liberté, et à l’existence. La LDH les soutient.

Paris, le 30 septembre 2022

Télécharger le communiqué “Après Bordeaux, menaces LGBTIphobes sur la Marche des fiertés de Toulon” en format PDF

Article source: https://www.ldh-france.org/apres-bordeaux-menaces-lgbtiphobes-sur-la-marchedes-fiertes-de-toulon/

Communiqués de la LDH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *