Le Maire de Metz reconduit son arrêté anti-précaire

Poursuite de la campagne menée avec la Fondation Abbé Pierre (FAP) contre les arrêtés anti-précaires

Alors que la LDH et la FAP ont déjà introduit un recours contre le précédent arrêté, actuellement pendant devant le tribunal administratif de Strasbourg, le maire de Metz a décidé d’élargir les zones géographiques visant à exclure les personnes en situation de précarité de la ville en prenant un nouvel arrêté le 15 décembre 2020 par lequel il a interdit du lundi au samedi de 9 heures à 19 heures « toute occupation abusive et prolongée des dépendances domaniales (de plusieurs voies situées sur le territoire de la commune), accompagnée de sollicitations à l’égard des passants, lorsqu’elle est de nature à entraver la libre circulation des personnes ou des véhicules ou de nature à présenter un danger avéré pour les usagers de ces voies ou bien de porter atteinte au bon ordre, à la sûreté, à la tranquillité et à la salubrité publiques »

La LDH et la FAP ont introduit un recours en annulation, assorti cette fois d’un référé suspension devant le tribunal administratif de Strasbourg.

Article source: https://www.ldh-france.org/le-maire-de-metz-reconduit-son-arrete-anti-precaire/

Communiqués de la LDH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *