La LDH soutient la pièce de théâtre « Bonheur voyage », une épopée sur le thème des migrants

Le 26 février à Mantes-la-Ville et les vendredi 14 et samedi 15 juin à Buchelay.


Bonheur, d’ordinaire paisible, non-violent, joyeux est forcé de quitter son pays pour survivre. Seul en mer, affamé, il désespère de n’obtenir aucun secours. Apparaît alors, remuée dans l’obscurité des vagues, une forme claire, il croit enfin pouvoir pêcher un gros poisson…, non, une naufragée ! Y a-t-il de la place pour deux et pendant combien de temps sur son embarcation de fortune ? Mais cette petite boat-people se révèle un précieux soutien, une aide magique, et fait avancer son radeau contre vents et marées.



Le Théâtre des Oiseaux défend un théâtre populaire exigeant accessible à tous. Avec ce nouveau projet aux multiples facettes – sur la migration des populations –, la compagnie cherche à concerner un public intergénérationnel. Il couple création et appropriation, culture et société et veut sensibiliser aussi les enfants aux difficultés que rencontrent les migrants et aux dangers qu’ils encourent. Il s’agit de raconter pour mieux se connaître. Avant tout, le migrant, « l’étranger » est une personne avec des qualités et des défauts comme tout le monde. La situation dans ce récit met en scène un personnage qui réprime sa peur et sa colère et fait le choix de partager son radeau et son temps indéterminé de survie ! Une métaphore, toute simple.

Cette nouvelle création nous interroge sur le déplacement forcé et l’individu « ordinaire » en situation de survie au quotidien. En outre, elle questionne dans l’espace théâtral la rencontre entre le langage verbal et le langage gestuel, le loquace et le muet. « Bonheur voyage » est une épopée tragicomique, une sorte de « voyage aux enfers » d’un Arlequin africain moderne.

Une création pluridisciplinaire :

– Masque :
Le jeu masqué est une forme artistique au théâtre, un univers à part entière. Il est une expression d’une esthétique théâtrale non réaliste qui induit une approche intime de l’altérité. Un bon masque nous intrigue, il nous suggère une âme invisible dont le reflet physique est devant nous, mystérieux et sans détour. Seul, il est présence immédiate d’un contenu humain sculpté et absence du corps qui devra l’animer pleinement.

– Musique :
Le musicien présent sur scène est un partenaire de jeu. Sa musique aide à donner du sens à l’action et à la rendre lisible au spectateur. Pour atteindre cette osmose, dans le détail et l’ensemble, le musicien travaille, dès le début, en répétition sur le plateau avec les acteurs. Au moyen de ses instruments, il improvise avec eux, avec les propositions du texte et du metteur en scène, en interaction avec les trouvailles des uns et des autres.

– Cirque :
Voici une entrée intéressante vers un théâtre populaire stylisé. La rencontre du jeu d’acteur avec la « performance » de la circassienne. Ses moyens d’expression physique deviennent un langage gestuel et racontent le corps d’un personnage de l’histoire. Voici une pantomime à inventer sans cesse en fonction des situations du récit et grâce à la magie ludique de cette discipline chorégraphique des arts du cirque.

Ecriture, scénographie et mise en scène : Bernard Martin Fargier

Avec : Mélusine, Nathalie Cario, Bernard Martin Fargier et Christian Leroy

Collaboratrice artistique et conception costumes : Nathalie Cario

Masques : Erhard Stiefel

Musique : Christian Leroy

Lumière : Thomas Chelot

Répétiteur danse : Amadou Diallo

Collaboration technique : Sophie Lemesle

Réalisation du costume de la boat people : ID Textile

Le mardi 26 février à 14h30 et 20h45, salle J. Brel

21, rue des Merisiers

78711 Mantes-la-Ville

Réservation : 01 30 98 55 46

Tarif unique 6 €

Les vendredi 14 et samedi 15 juin à 14h et à 20h30, Centre des arts et loisirs

14, route de Mantes

78200 Buchelay

Réservation : 01 30 92 57 74

Pour joindre la compagnie : contact

Voir le site de la compagnie pour plus d’informations

Article source: http://www.ldh-france.org/La-LDH-soutient-la-piece-de,4647.html

Communiqués de la LDH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *