Le Parlement européen doit sanctionner Israël !

Communiqué du Collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens, dont la LDH est membre

Les parlementaires européens se prononceront les 22 et 25 octobre sur un important accord commercial entre l’Union européenne et Israël, lors d’un vote en assemblée plénière. Un premier vote en commission du commerce international, le 18 septembre, a approuvé à une très courte majorité cet accord, malgré l’avis du rapporteur qui demandait de le bloquer pendant deux ans. Les députés européens doivent exercer les pouvoirs que leur a conféré le traité de Lisbonne en matière de politique étrangère de l’UE, et rejeter cet accord inacceptable.



En effet, le « protocole relatif à l’évaluation de la conformité et l’acceptation des produits industriels », mieux connu sous l’acronyme « ACAA », représente une intensification importante des relations de l’Union européenne avec Israël, et marque une première entrée d’Israël au sein du marché unique, en prévoyant le libre accès de produits industriels sur le marché respectif des deux parties.

Et tout cela sans aucune garantie que cet accord ne concernera pas les produits des colonies, sans prendre en compte les violations du droit par Israël  à commencer par la punition collective de toute la population de Gaza et la pour suite de la colonisation en Cisjordanie –, ni sans tirer aucune leçon des décisions passées et de leurs conséquences.

En effet, depuis juin 2009 et la décision de l’UE de geler le rehaussement des relations avec Israël, celle-ci n’a cessé de contredire son discours officiel en concluant des accords de coopération avec Israël. En juillet 2012, l’UE a ainsi offert de mettre en œuvre, à court ou à moyen terme, soixante nouvelles activités de coopération dans quinze domaines différents. La mise en œuvre de ces activités n’a été conditionnée à aucune amélioration de l’action d’Israël en matière de droits de l’Homme.

Les députés européens doivent défendre les principes fondateurs de l’UE, faire respecter les droits de l’Homme, et faire comprendre au gouvernement israélien qu’il ne peut continuer à nier les droits des Palestiniens en toute impunité. Ils doivent rejeter l’accord « ACAA ».

Signataires :
Agir contre le colonialisme aujourd’hui (Acca) – Alliance for Freedom and Dignity (AFD) – Alternative libertaire (AL) – Américains contre la guerre (AAW) – Association des travailleurs maghrébins de France (ATMF) – Association des Tunisiens en France (ATF) – Association France Palestine solidarité (AFPS) – Association nationale des élus communistes et républicains (Anecr) – Association pour la taxation des transactions et pour l’aide aux citoyens (Attac) – Association pour les jumelages entre les camps de réfugiés palestiniens et les villes françaises (AJPF) – Association républicaine des anciens combattants (Arac) – Association universitaire pour le respect du droit international en Palestine (Audrip) – Campagne civile internationale pour la protection du peuple palestinien (CCIPPP) – Cedetim / Ipam – Collectif des musulmans de France (CMF) – Collectif Faty Koumba : association des libertés, droits de l’Homme et non-violence – Collectif interuniversitaire pour la coopération avec les universités palestiniennes (Cicup) – Collectif judéo-arabe et citoyen pour la paix (CJACP) – Collectif paix Palestine Israël (CPPI Saint-Denis) – Comité de vigilance pour une paix réelle au Proche-Orient (CVPR PO) – Comité justice et paix en Palestine et au Proche-Orient du 5e arrt (CJPP5) – Confédération générale du travail (CGT) – Confédération paysanne – Droit-Solidarité – Europe-Ecologie / les Verts (EE-LV) – Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux Rives (FTCR) – Fédération pour une alternative sociale et écologique (Fase) – Fédération syndicale unitaire (FSU) - Gauche anticapitaliste (GA) – Gauche unitaire (GU) – Génération Palestine – La Courneuve-Palestine – Le Mouvement de la paix – Les Alternatifs – Les Femmes en noir – Ligue des droits de l’Homme (LDH) – Ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté, section française de la Women’s International League for Peace and Liberty (WILPF) (LIFPL) – Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap) – Mouvement jeunes communistes de France (MJCF) – Mouvement politique d’éducation populaire (M’Pep) – Nouveau parti anticapitaliste (NPA) – Organisation de femmes égalité – Parti communiste des ouvriers de France (PCOF) – Parti communiste français (PCF) – Parti de Gauche (PG) – Participation et spiritualité musulmanes (PSM) – Une Autre voix juive (UAVJ) – Union des travailleurs immigrés tunisiens (Utit) – Union générale des étudiants de Palestine (Gups-France) – Union juive française pour la paix (UJFP) – Union nationale des étudiants de France (Unef) – Union syndicale Solidaires

Paris, le 25 septembre 2012

Article source: http://www.ldh-france.org/Le-Parlement-europeen-doit.html

Communiqués de la LDH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *