Non au permis de tuer dans l’impunité

Manifestation de soutien à la révolution syrienne pacifique à l’appel du Collectif Urgence Solidarité Syrie, le samedi 11 février 2012 à Paris et en régions

Le vendredi 3 février 2012 en fin de journée, 237 civils ont été tués, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), dans la seule ville de Homs suite au pilonnage d’habitations civiles durant trois heures, par les forces du régime. Le matin du lundi 6 février le pilonnage de la population d’Homs a repris.

Cette journée est la plus terrifiante depuis le 15 mars 2011, date du début d’une répression qui a fait au moins 6.000 morts, dont plus de 400 enfants et des dizaines de milliers de disparus.

Le samedi 4 février, quelques heures après le bombardement de Homs, la Russie et la Chine opposaient leur veto à un projet de résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU condamnant la répression en Syrie. Cette résolution reprenait la feuille de route du 22 janvier de la Ligue arabe préconisant l’arrêt des violences, la formation d’un gouvernement d’unité nationale pour une transition démocratique et la création d’une commission d’enquête indépendante pour enquêter sur les violations des droits de l’Homme commises à l’encontre de la population syrienne.
Cette résolution à minima ne demandait ni le gel des avoirs, ni le renvoi de la situation syrienne devant la Cour Pénale Internationale, ni un embargo complet sur les armes.

Le veto sino-russe donne au régime de Bachar Al-Assad un « permis de tuer dans l’impunité ».

C’est la deuxième fois que la Russie et la Chine empêchent le Conseil de Sécurité de sortir de onze mois de silence sur la situation en Syrie.
Face à cet état de fait, il est aujourd’hui de la responsabilité de toute la Communauté internationale de menacer la Russie et la Chine de mesures contraignantes, si elles persistaient délibérément d’assumer le « permis de tuer dans l’impunité » au régime de Bachar Al-Assad.

Appel à manifestation :

Manifestation de soutien à la révolution syrienne pacifique

http://appelsolidaritesyrie.free.fr http://souriahouria.com

En Syrie, Depuis le 11 Décembre 2011 la grève pour la dignité a été lancée par des activistes syriens de toutes les villes syriennes.

Dix mois après le 15 Mars, cette grève est un appel à relancer l’action de désobéissance civile pour conquérir le pouvoir politique et social, répondre aux risques d’ingérence extérieure, mettre la révolution sur le chemin d’une vraie démocratie en promouvant droits et devoirs au service d’une vraie citoyenneté.

Cette grève est un appel des acteurs de la Révolution syrienne à l’action de tous les syriens pour un avenir du pays en toute indépendance.

La désobéissance civile est un combat révolutionnaire exemplaire ; il montre la capacité du peuple syrien, avec ses jeunes issus de la révolution, à s’organiser, à se coordonner et à imaginer chaque jour. C’est encore une illustration de cette lutte pacifique et déterminée.

De plus, le régime syrien continue toujours à d’interdire aux medias arabes et étrangers d’exercer librement et cela depuis la mi-Mars 2011. Ce régime a vraiment déclaré la guerre aux médias.

Ce sont près de 100 journalistes, blogueurs et intellectuels qui ont été victimes de harcèlement en raison de leur couverture des événements en Syrie. Notons que 14 journalistes et blogueurs sont toujours portés disparus, que 6 d’entre eux le sont depuis plus de 60 jours et que les journalistes étrangers ont été emprisonnés et ont subi toutes sortes de harcèlement et récemment encore, nous avons perdu le Journaliste de France 2 Gilles Jacquier qui a été tué à Homs le 11 janvier 2012.

Sous le signe du Jasmin, de la Dignité et de la Solidarité avec le peuple syrien, nous vous appelons à une initiative

Samedi 11 février 2012 à 14 heures

Manifestation de soutien de la lutte pacifique du peuple syrien à Paris et en régions.

À Paris : Départ métro Temple, rue de Turbigo en direction de la Place des Victoires.

À quelques pas de là, nous pourrons exprimer notre solidarité avec la révolution syrienne dans le cadre du GLOBAL DAY organisé par Amnesty International sur l’ensemble des révolutions arabes. Ce sera une journée de partage et de soutien à un peuple qui affronte la mort depuis plus de dix mois avec une audace et une ténacité imbattables.

Saluons le courage des journalistes syriens et étrangers qui, munis de leur téléphones, continuent encore, et de ceux qui ont perdu la vie. Rendons hommage au journaliste Gilles Jacquier, épris de libre expression et victime des ennemis de la liberté de parole le 11 janvier 2012.

Soyons solidaires avec le peuple Syrien, manifestons notre engagement solidaire envers ce peuple déterminé et inventif, participons à la manifestation de soutien.

Manifestation à l’initiative de : Smart-France, Souria Houria, Collectif Urgence Solidarité Syrie, Comités locaux de coordination LCC, Comités locaux de coordination à l’étranger LCCabroad, Le Comité de Coordination de Paris pour le Soutien à la Révolution Syrienne, LDH, REMDH, Mouvement de la Paix, SNESUP-FSU, EELV, NPA, PCF, PG, PS, Sortir du Colonialisme, Cedetim/Ipam, Collectif Rupture Féministe, Union Syndicale Solidaires, Intercollectif des révolutions des peuples dans les pays arabes, Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR), ATMF, CGT, FSU, Sup’Recherche-UNSA, SNPTES-UNSA, Union UNSA-Recherche, …

Télécharger l’appel à manifestation.

Article source: http://www.ldh-france.org/Non-au-permis-de-tuer-dans-l

Communiqués de la LDH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *