Avignon : une fresque antisémite inacceptable

Communiqué LDH

La LDH (Ligue des droits de l’Homme) dénonce avec la plus grande fermeté l’implantation, par la communauté d’agglomération du Grand Avignon, d’une fresque du graffeur Letko, intitulée « La bête 2 », représentant Emmanuel Macron en marionnette manipulée par Jacques Attali, sur un bâtiment public à l’entrée d’Avignon.

Invoquer pour défendre cette fresque la liberté d’expression, c’est faire abstraction du fait que l’expression antisémite est répréhensible en France et ne saurait être tolérée sous prétexte qu’une autre interprétation de l’œuvre serait possible. Or, cette fresque reprend de façon explicite les codes visuels antisémites et complotistes, connus depuis le XIXe siècle, d’hommes politiques sous influence d’un pouvoir juif occulte. 

La « bête » immonde reste le nazisme et les idées d’extrême droite qui doivent constamment être dénoncées et condamnées.

La LDH prend acte du retrait de cette image de haine obtenu sous la pression du préfet du Vaucluse et réaffirme l’importance d’une vigilance et d’un combat absolu contre l’antisémitisme.

Paris, le 24 juin 2022

Télécharger le communiqué “Avignon : une fresque antisémite inacceptable” en format PDF

Article source: https://www.ldh-france.org/avignon-une-fresque-antisemite-inacceptable/

Communiqués de la LDH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *